CORONAVIRUS/INTERCEPTE PAR LA SU APRES SON PASSAGE A LA TFM « Docteur » Amadou Samba, un vrai danger public     La pandémie du coronavirus est en passe de devenir un business pour les gens véreux. A preuve, le 4 mars dernier, le «docteur» Amadou Samba était invité sur le plateau de la Tfm, lors de l’émission «Ngonal », pour parler du virus. Sauf qu’Amadou Samba n’a jamais étudié la médecine de sa vie. Les enquêteurs de la Sûreté urbaine (Su) qui l’ont interpellé comme l’ont révélé Libération quotidien et L’Obs ce samedi, ont découvert qu’il avait été engagé, par plusieurs grosses structures du Sénégal, pour des tests… sur des employés suspectés d’avoir le virus. Samba, qui avait falsifiait l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement «négatifs» les cas suspects qui sont tous d’ailleurs en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. Une perquisition au domicile du «docteur» a permis aux enquêteurs de saisir des poches de sang ainsi que des contrats liant le liant à de grandes structures de la place.  Pour beaucoup d’entre nous, l’arrivée du covid-19 est une catastrophe, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Mais pour les gens véreux, c’est une aubaine exceptionnelle. Non seulement les gens ont peur, mais ils sont également avides d’informations et à la recherche de produits non disponibles, comme les masques de protection, les gels hydroalcooliques ou les kits de test de dépistage du covid-19. C’est le cas du supposé « Docteur » Amadou Samba qui a effectué plusieurs tests de coronavirus sur des cas suspects.   D’après « Libération », le faux toubib, la quarantaine,  a été arrêté, hier, par les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar. En effet, Amadou Samba avait été engagé par plusieurs grosses sociétés au Sénégal pour effectuer des tests sur leurs employés. Le faux « Docteur », qui avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement négatifs les cas suspects qui sont d’ailleurs tous en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. Il déclinait son CV, en ces termes : « Je me nomme Amadou Samba. Je suis médecin. J’effectue une spécialisation en développement industriel du médicament. Je suis titulaire exécutif d’un MBA à l’ISM. Par ailleurs, je suis un acteur politique et un membre de l’Apr militant de à Rufisque« .     Une perquisition à son domicile a permis aux policiers de découvrir des poches de sang ainsi que des contrats liant le faux médecin à de grandes structures de la place.

CORONAVIRUS/INTERCEPTE PAR LA SU APRES SON PASSAGE A LA TFM « Docteur » Amadou Samba, un vrai danger public La pandémie du coronavirus est en passe de devenir un business pour les gens véreux. A preuve, le 4 mars dernier, le «docteur» Amadou Samba était invité sur le plateau de la Tfm, lors de l’émission «Ngonal », pour parler du virus. Sauf qu’Amadou Samba n’a jamais étudié la médecine de sa vie. Les enquêteurs de la Sûreté urbaine (Su) qui l’ont interpellé comme l’ont révélé Libération quotidien et L’Obs ce samedi, ont découvert qu’il avait été engagé, par plusieurs grosses structures du Sénégal, pour des tests… sur des employés suspectés d’avoir le virus. Samba, qui avait falsifiait l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement «négatifs» les cas suspects qui sont tous d’ailleurs en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. Une perquisition au domicile du «docteur» a permis aux enquêteurs de saisir des poches de sang ainsi que des contrats liant le liant à de grandes structures de la place. Pour beaucoup d’entre nous, l’arrivée du covid-19 est une catastrophe, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Mais pour les gens véreux, c’est une aubaine exceptionnelle. Non seulement les gens ont peur, mais ils sont également avides d’informations et à la recherche de produits non disponibles, comme les masques de protection, les gels hydroalcooliques ou les kits de test de dépistage du covid-19. C’est le cas du supposé « Docteur » Amadou Samba qui a effectué plusieurs tests de coronavirus sur des cas suspects. D’après « Libération », le faux toubib, la quarantaine, a été arrêté, hier, par les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar. En effet, Amadou Samba avait été engagé par plusieurs grosses sociétés au Sénégal pour effectuer des tests sur leurs employés. Le faux « Docteur », qui avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement négatifs les cas suspects qui sont d’ailleurs tous en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. Il déclinait son CV, en ces termes : « Je me nomme Amadou Samba. Je suis médecin. J’effectue une spécialisation en développement industriel du médicament. Je suis titulaire exécutif d’un MBA à l’ISM. Par ailleurs, je suis un acteur politique et un membre de l’Apr militant de à Rufisque« . Une perquisition à son domicile a permis aux policiers de découvrir des poches de sang ainsi que des contrats liant le faux médecin à de grandes structures de la place.

Le milliardaire Chinois Jack Ma, président et fondateur de Ali Baba a appuyé 54 pays africains de dons de matériels sanitaires. Le lot du Mali a été réceptionné à l’aéroport dans un avion cargo de Ethiopian Airlines. Une centaine de milliers de masques, des milliers...
Free WordPress Themes