La multinationale malaisienne Dynapharm est dans la tourmente au niveau de la ville sainte de Touba.
Trois de ses employés ont été arrêtés après la mort suspecte d’une patiente ayant pris des médicaments qu’ils lui avaient prescrits.
Selon Vox Populi, la victime est morte des suites, de terribles maux de ventre et de vomissements, après avoir pris le médicament prescrit.
Les mis en cause, interpellés avant-hier par la police spéciale de Gouye Mbinde à Touba, sont poursuivis pour exercice illégal de la médecine.
Free WordPress Themes