Le procès de Mouhamed Niang a été renvoyé au 20 août prochain. Toutefois, le tribunal de grande instance de Diourbel a accordé une liberté provisoire au célèbre chanteur.

Le prévenu était attrait à la barre ce jeudi pour le délit d’abus de confiance. Son ex-amante l’accuse d’avoir détourné 1.500.000 FCfa lui appartenant.

A noter que le chanteur préféré des thiantacones avait été déféré quelques jours auparavant par les policiers du commissariat de Ndamatou à Touba. Suivi de son placement sous mandat de dépôt.

Free WordPress Themes